7 rue des Saules 78870 BAILLY France
+33 951 491 491
contact@edition.fr

Transmedia et Séniors, un vrai relais de croissance pour la TV

Transmedia et Séniors, un vrai relais de croissance pour la TV

Sénior et TransmédiaFacebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Une croyance usuelle est d’imaginer que le seul avenir de la télévision réside dans une offre transmédia à destination des générations jeunes. Et l’obsession des chaînes est au rajeunissement de leur audience. Pas un instant, il est envisagé que les séniors pourraient être la cible de programmes débordant l’écran de télévision pour, sur d’autres écrans interactifs, offrir de nouvelles perspectives de recettes. Or, comme nous le savons tous, les séniors ont du temps et des revenus… et, sont de plus en plus connectés comme le montre une nouvelle étude IPSOS. Au point de placer leur terminal informatique prioritaire face à la télévision en cas de déménagement!

Dans une étude publiée ce mercredi dans le Parisien il apparaît que la moitié des seniors de plus de 65 ans vont sur les réseaux sociaux, et d’une manière plus générale les «vieux» utilisent de plus en plus internet. L’enquête de l’institut Ipsos réalisée pour l’Institut du bien-vieillir Korian, indique même que cette augmentation est également sensible chez les plus de 80 ans.

72% des séniors envoient des mails au moins une fois par semaine, 40 % vont y chercher des informations ou discuter sur des forums, presque 1 sur 3 écoutent de la musique ou regardent des films. Mieux encore, à la question : « En cas de déménagement, les objets à emmener en priorité pour qu’ils se sentent chez eux » indiquent à 39% l’ordinateur ou la tablette…devant la télévision.

Ces chiffres devraient faire réfléchir tous ceux, dans les chaînes, qui pensent que les séniors ne sont plus une cible prioritaire. Car ces chiffres sont en progression. Depuis le dernier Baromètre européen du Bien Vieillir Korian en 2015, est apparue une progression de l’utilisation des mails et réseaux sociaux chez les plus de 80 ans (+9% pour les mails, +8% pour les réseaux sociaux…).

Sénior et TransmédiaJe citerai en exemple cette souriante personne en illustration de cet article. Sur cette photo prise lors de son 80ième anniversaire, elle y présente heureuse les cadeaux qu’elle avait demandés : un renouvellement de son environnement informatique. Il faut savoir, que bien qu’elle soit passée en son temps de la machine à écrire à ruban à l’IBM à boule, elle a été réfractaire jusqu’à la fin de la soixantaine au clavier d’ordinateur. La maladie de Papa (ha! oui, il s’agit de Maman) et ses petits-enfants se connectant l’ont motivé à transgresser son rejet du clavier et à passer à l’ordinateur. D’abord, pour Skype afin de dialoguer avec ses amis qu’elle voyait moins, puis pour MSN (et oui ça fait plus de 10 ans) pour échanger avec ses petits enfants. Pour son anniversaire, outre le nouveau téléphone, la tablette… et un nouvel ordinateur écran 23′ pour son domicile, Maman m’a précisé qu’elle voulait pouvoir faire des photos avec son téléphone, les regarder sur son ordi et les montrer sur la tablette…Le cloud quoi !

Elle consomme aussi beaucoup la télévision. Alors, si on lui diffusait un programme TV qui lui propose une expérience enrichie sur sa tablette, pendant la diffusion ou en dehors, vous pouvez être certain qu’elle essaierait. Et si c’est bien fait elle jouerait, comme elle le fait sur téléphone ou sa tablette souvent.

Je pense aux jeux de France 3 l’après-midi. En son temps, j’avais été consulté pour concevoir une application 2ème écran simultanée pour le jeu Harry. Malheureusement, la chaîne a renoncé à ce projet transmédia. Pourtant, ce jeu de reconstitution de mots est totalement adapté à la tablette. Il serait possible de faire jouer les téléspectateurs en simultanée. Qu’ils challengent les candidats plateau. Ce jeu, que beaucoup de séniors font pour la gymnastique intellectuelle, offrirait une expérience supplémentaire… se mesurer aux candidats TV… souvent plus jeunes qu’eux. Quelle expérience. De quoi fidéliser, créer une communauté, développer une offre de jeux complémentaires…un autre business model en plus de celui de passer des publicités pour les prothèses auditives ou les assurances obsèques. Business qui ne se limiterait pas évidemment aux séniors. Tout le monde joue avec son téléphone ou sa tablette.

Espérons que nos dirigeants de chaîne s’intéressent de nouveau à cette cible. C’est probablement une des très bonnes pistes pour créer une offre de programmes transmédias accessibles, performants et facilement testables sur des créneaux horaires moins risqués que le prime time. Une offre de format qui peut s’exporter. L’Etude IPSOS concernait l’Europe et pas seulement la France. Il est plus que probable que c’est vrai dans bien d’autres pays dans le monde.

 

 

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.